Blog - Manu Munier Photographie

Il y a de tout ici : des images, des news, des réflexions sur le monde de la photo, des histoires de photos...

  • 2019-01-20T13:19:59.670-08:00

    Sunset sur l'Île Percée
  • 2019-01-16T14:19:59.282-08:00

    Et celui-là, tu sais où il se trouve ?
  • 2019-01-14T22:51:12.532-08:00

    Drones et flemmardise
    Je relisais hier un des innombrables articles sur les meilleurs trucs pour prendre les photos par drone. Le fait est que ce genre de photo est très tendance. La plupart des photographes pro se sont lancés dans cette technique, beaucoup d'amateurs (qui n'ont parfois rien à envier aux pros) également. C'est un bon moyen de se diversifier pour qui fait des photos de paysage.
    Techniquement, le matériel est relativement accessible, ne nécessite pas de compétences inatteignables (mais quand même, il faut savoir piloter un minimum !), même si la réglementation a été récemment durcie.
    Les photos prises du ciel sont en général assez spectaculaires, et provoquent quasiment à coup sûr un effet "WOW", ce qui est plutôt satisfaisant pour l'auteur.
    Mais, à de rares cas près, ça me laisse assez indifférent.
    En dépit de l'effet de hauteur, de l'angle de vue évidemment inaccessible pour un piéton comme moi, je ne suis pas fan. Comme l'effet WOW est justement gagné d'avance (et le nombre de likes sur Insta qui ira avec, c'est super important), je trouve que cela donne des compositions en général assez fainéantes. On mise tout sur le côté spectaculaire, mais à part ça, il est rare de trouver un minimum d'intention autre que "je peux voir des trucs comme les voient les oiseaux alors que toi, coincé sur la terre, tu n'as pas accès (nananèèreuh)".




    Une publication partagée par Insta Repeat (@insta_repeat) le

    Photo très originale d'une route droite vue d'oiseau au milieu d'une forêt (tellement originale que tout le monde équipé d'un drone fait la même)

    Je généralise évidemment, j'ai vu d'excellentes compositions qui jouaient avec la distance, avec les lignes naturelles pour obtenir des effets très garphiques, mais c'est rare. Ci-dessous, 2 exemples




     Je ne parle pas non plus des images très présentes sur Insta de couples "voyageurs" qui se prennent en photos (en se tenant la main de préférence) partout où ils passent, mais vu d'en haut.


    Comme c'est meugnon... (#not)

    Comprends-moi bien : il n'y a aucune jalousie de ma part, chacun fait bien ce qu'il veut. Et il ne faut jamais dire jamais, peut-être qu'un jour je m'y mettrai aussi. Mais pour l'instant, disons que la photo par drone me laisse froid.
  • 2019-01-13T12:40:40.939-08:00

    L'entrée du Fort des Capucins
    Architecture militaire.
    Alors qu'à quelques encablures, la vie militaire et ses activités de Défense a pris ses quartiers, ces vestiges témoignent de ce qu'était la défense de la rade de Brest au XIXème siècle.
    Ce site, posé sur un caillou, est relativement peu facile d'accès, dangereux par grand vent ou temps pluvieux. On y accède en descendant une pente assez abrupte, un pont sans barrière ni garde-corps. C'est pourquoi, il est assez peu photographié, et la plupart du temps, pris d'en haut de la falaise, plus sécurisé.
    Ce jour d'avril, j'avais terminé assez tôt mon boulot à proximité. Comme à chaque fois que je vais sur la presqu'île, j'avais mon appareil avec moi. Temps clair (voire trop ensoleillé, la lumière était très dure), un peu de vent mais sans rafale : les conditions étaient réunies pour accéder enfin à ce fort.
    J'ai fait évidemment la même photo que tout le monde (le fort vue d'en haut, pris au grand angle), mais j'ai finalement préféré prendre le pont d'accès, petit bijou du Génie Militaire.


  • 2019-01-09T22:08:28.703-08:00

    La plage, hors saison.
    La plage en hiver. L'atmosphère y est différente. Comme si le temps était suspendu, à peine troublé par les quelques promeneurs, souvent des gens du crû en cette saison.
    Bien sûr, parfois, la quiétude apparente est secouée par les tempêtes et les coups de vent, mais, tout finit par redevenir calme, un peu comme une goutte tombant dans de l'eau : la surface est agitée, puis redevient plane.

    Alors évidemment, c'est moins spectaculaire qu'en été, les couleurs sont moins contrastées, c'est sans fard ni phare majestueux pour drainer un maximum de likes sur Instagram, mais c'est aussi ça, la vraie vie d'ici.

    Les cabines sont fermées, on est bien hors saison.


  • 2019-01-08T13:06:05.485-08:00

    Un classique, mais ça faisait longtemps.
    Cette fois encore, je profite d'une certaine torpeur post-vacances de Noël au boulot pour m'échapper suffisamment tôt et filer vers le spot le plus proche, le Phare du Petit Minou.
    Ce qui est bien avec ce coin, c'est que même quand c'est moyen (lumière bof, météo pas top, etc...), ça reste bien.
    Je me rend d'abord vers mon coin préféré pour prendre le phare, un peu en retrait. Il n'est pas vraiment facile d'accès (voir dangereux, ne reproduisez pas ça chez vous), la végétation et le vent glacial ne m'aident dans ma tâche.
    Je prends quelques images, j'en profite pour tester 2 ou 3 trucs avec mon nouvel appareil, puis je rebrousse chemin, le chemin déjà tortueux serait franchement dangereux dans l'obscurité.
    Je retourne vers le fort, et je tente ce cadrage, au ras du sol, avec les pâles lueurs du soleil couchant de janvier en toile de fond.


  • 2019-01-07T13:19:55.934-08:00

    Les eaux calmes du port de Trévignon.
  • 2019-01-06T12:54:56.676-08:00

    En passant par Pont-Aven
    Hier, en rentrant d'une sortie photo dans un petit port du Finistère Sud, je passe par Pont-Aven. J'avais déjà vu plusieurs photos sur la mise en lumière de la ville, mais je n'avais pas encore pris le temps de m'y arrêter (ce qui est un peu dommage, vu que ce n'est qu'à quelques kilomètres de chez moi) . Cette fois, je me décide donc à y faire une pause.
    Je n'ai pas beaucoup de temps, je n'ai donc pas pu visiter toutes les illuminations, mais j'ai quand même pu prendre cette image. De fait, le cadrage n'est pas des plus originaux.
    J'aime bien les tons assez doux que procure le jour qui commence à baisser, associés à la sensation duveteuse des eaux de l'Aven.


  • 2019-01-06T13:01:42.080-08:00

    Ce début de janvier nous offre des lumières assez magiques
    Le Conquet, pointe de Kermorvan.
    Je suis arrivé juste trop tard (à peine quelques minutes) pour avoir le soleil couchant, mais finalement, ce n'est pas si grave. Les couleurs qui suivent le ccoucher de soleil sont tellement étonnantes que je n'en veux pas plus que ça à ce gendarme de m'avoir retardé et de m'avoir fait louper le sunset !
    Photo prise à main levée, pas le temps de sortir tout l'attirail !


  • 2019-01-06T13:09:30.337-08:00

    La vie en rose saumon
    J'aime bien ce petit bout de plage, quasi déserte à chaque fois que j'y vais. Il faut dire qu'une plage beaucoup plus grande et accessible se trouve à quelques centaines de mètres, avec parking et tout et tout, alors que celle-là se mérite, il faut arpenter un chemin de rando pendant 2 km (et encore, à peine).
    Bref, j'aime bien ce petit bout de plage, parce qu'il offre un point de vue plus distant du phare, et à cette époque de l'année, c'est dans l'axe du soleil couchant


Powered by SmugMug Log In